Karl Wilkins (3 ème ligne ASBH) : l’épatante ascension chez les Rouge et Bleu..

20/02/2019
Rémy Rugiero
Karl Wilkins au centre de l’image, lors de la réception de Colomiers la semaine dernière
 
D’un naturel discret, Karl Wilkins s’est confié avant le déplacement en Côte Basque vers Bayonne. Doté d’un tempérament courageux sur le pré, il franchit les étapes aisément pour s’affirmer parmi une concurrence féroce en 3 ème ligne. Les dirigeants ne s’y sont pas trompés en prolongeant son bail jusqu’en 2021. Portrait.
 
BAND OF BROTHERS
Débarqué voilà 3 saisons de l’Auvergne en provenance de Northampton et du centre de formation Clermontois, la cellule de détection de l’ASBH a eu le nez fin en invitant le jeune Anglais à poser ses valises chez les Rouge et Bleu. Régulier chez les espoirs au poste de seconde ligne ou flanker, il en devient naturellement le capitaine. Au fil des semaines, son leadership naturel et son sens des responsabilités prennent le dessus. Avec des prestations abouties pour montrer l’exemple et tutoyer l’équipe première. De l’intérieur :“Je suis content d’avoir du temps de jeu, notamment sur les deux derniers blocs. Mon principal souhait est de rester dans l’équipe.” Et du coup un apprentissage accéléré :“Je prends effectivement de l’expérience à chaque match. Cela m’apporte de la confiance dans mon jeu.” Des attitudes positives qui éclatent sur le pré avec des performances de très haut niveau. Un peu comme un invité surprise au festin, avec une dose de maturité déjà conséquente à son âge. Ce qui l’a conduit à être prolongé avec son compère Thomas Hoarau pour deux saisons supplémentaires :“Je suis très heureux de poursuivre à Béziers. Depuis que je suis arrivé on joue tous ensemble avec les copains, y compris avec les pros. Reda, Quentin, Zak, Dorian, Tommy aussi qui monte dans le groupe, pleins de jeunes avec qui j’ai joué en deux saisons et qui ont tous progressé.”
 
Le sentiment vu de l’extérieur que cette jeunesse triomphante s’accommode idéalement du contexte de la ProD2 et des exigences qu’elle comporte. “C’est un championnat très difficile, chaque journée est différente, comme Colomiers la semaine dernière qui avait de la hauteur dans son alignement. Après des équipes comme Bayonne par exemple, c’est solide sur tous les postes.” Pour entourer cette fougue qui transpire des couloirs du Stade de la Méditerranée, le besoin d’être accompagné et guidé est une évidence. Qui joue le rôle de cadre parmi les expérimentés ? “Joe Tuineau est très présent, autour des étrangers il aide beaucoup. Jonathan nous aide énormément à moi et Thomas en troisième ligne. Il apporte la confiance nécessaire pour évoluer au maximum.” Apparu à seulement deux reprises les deux premières saisons, Karl Wilkins affole les compteurs avec 11 titularisations en 15 feuilles de matchs. Avec 871 minutes disputées, il fait même partie des joueurs les plus utilisés avec comme bonus son premier essai inscrit chez les pros face à Brive. Carton plein ou presque pour une trajectoire fulgurante.
 
INCONTOURNABLE AUJOURD’HUI ?
Au-delà de cette capacité d’adaptation, d’un profil hybride et d’un impact certain avec des mensurations plutôt solides (1,96 cm pour 110 kilos), Karl n’hésite pas à prendre des responsabilités comme celle de la touche. Élu parmi d’autres comme capitaine de l’alignement, un rôle précieux et déterminant qu’il prend très au sérieux :“Avec David Gerard au niveau de la touche, il m’aide en permanence. Depuis quelques matchs j’effectue les annonces, donc on travaille beaucoup ensemble au quotidien.” Le coach des avants qui le définit en 3 termes :“Joueur intelligent, complet et travailleur.” Parfois aussi être à l’écoute des leaders pour s’approprier le projet :“Au rugby t’as besoin de çà, d’être remis sur le chemin. Si le boulot n’est pas correct sur le terrain, ils sont là pour nous rectifier. Tout le monde se remet ainsi en question.” Une actualité également chargée avec comme objectif une place en phases finales. Un déplacement chez le leader Bayonnais qui s’annonce périlleux ? “On se déplace sans pression et on croit en nous. Peut-être que tout le monde ne croit pas en nous d’ailleurs sauf nos supporters, qui j’en suis sûr, sont d’accord avec moi.” De belles paroles pour fédérer encore un peu plus les Rouge et Bleu dans leur quête d’une qualification.
 
Rémy RUGIERO
Commentaires Facebook
Tags: ASBH,