1984 l’ultime Brennus: Tout reposait sur nous (4/5)

29/05/2014
Sébastien
A l’occasion des trente ans du dernier titre de l’A.S.B, Rugbiterre vous propose tout au long de la semaine un retour sur cette saison 1983-1984 ainsi que sur la finale historique.

Rugbiterre.oc: Vous débutez la saison avec Francis Mas et Roger Bousquet comme entraineurs à la place de Claude Saurel. Qu’est-ce qui a changé ?

Michel Fabre: Je dirais pas grand chose, l’équipe n’a pas changé. Nous sommes restés dans la continuité du sérieux et de l’application qui étaient les nôtres du temps du staff précédent

1984equipeparc

Rugbiterre.oc: Depuis le premier titre en 1971, l’équipe avait créé une “dynamique” : 2 ans champion et l’année suivante vous ne conserviez pas le titre. Y a t-il une explication particulière ?

Michel Fabre: En 1973 je n’étais pas à Béziers donc je ne peux pas m’expliquer (Béziers sera éliminé en demi-finale par l’US Dax).
En 1976 le président Ferrasse avait du nous “aider”: l’arbitre accorde une pénalité sur Cantoni alors que Dubroca est 5 mètres hors jeu. Prolongations. Défaite 13/10.
En 1979, grosse perturbation au sein du club:  on perd Raoul Barriere puis Richard Astre. Olivier Saisset reprend le flambeau et devient notre maitre à jouer. Il a donc fallu reconstruire (Béziers sera éliminé en huitièmes de finale par Bagnères, futur finaliste). En1982, j’étais blessé comme en 1979 et je me souviens qu’on était dans les tribunes avec Papy Fort (lui aussi blessé). L’ arbitre encore une fois ne mangerait pas à notre table.

 

Rugbiterre.oc: Comment as-tu vécu cette finale très tendue ?

Michel Fabre: C’était très difficile physiquement et mentalement surtout que c’était une finale très intense et nous étions un peu vieillissant (Philippe Bonhoure nous l’a confirmé lors de l’article précédent)

19841

Rugbiterre.oc: T’attendais-tu à un tel scénario ? Comment s’est déroulé le choix des buteurs pour les tirs au but ?

Michel Fabre: C’était très confus ! Même l’arbitre (Jean-Claude Yché) ne savait pas trop comment ça allait se dérouler. Alors Roger Bousquet a désigné les tireurs.

 

Rugbiterre.oc: A partir de là, c’est une autre finale qui commence pour toi et les deux autres buteurs ?

Michel Fabre: Tout reposait sur nous! Nous avions beaucoup de pression mais je crois que nos valeureux guerriers du paquet d’avants en avaient encore plus que nous: Eux ils ne pouvaient rien faire !

1984fabre2

Rugbiterre.oc: Comment gérer la pression, le stress avant de tirer ?

Michel Fabre: Quand on manque les premiers tirs au but Philippe (Bonhoure) et moi,  je pense que le match est fini. OUF ! Une deuxième chance! Et là, je suis parti plus décontracté. J’ai fait abstraction de tout ce monde et dans ma tête, j’étais à Sauclieres. C’est ce que j’ai dit à Philippe  après avoir transformé ma tentative.

 

Rugbiterre.oc: Que ressens-tu lorsque Viviès manque son dernier tir ?

Michel Fabre: Un gros soulagement pour moi et mes coéquipiers, mais à la fois une profonde tristesse pour les agenais.

 

Rugbiterre.oc: Comment qualifierais-tu cette finale par rapport aux autres que tu as vécu ?

Michel Fabre: J’en ai fait six, et elles sont toutes très belles. Celle-ci a surtout été très intense, et très indécise jusqu’au bout !

 

Rugbiterre.oc: Qu’est-ce qui est à la cause de cette fin de domination sur le championnat ? Le décès de Pierre Lacans a t-il été un facteur important ?

Michel Fabre: Peut être on a pas su renouveler les cadres mais aussi c’était très difficile de les remplacer. Le décès de Pierre, c’est une cicatrice qui ne s’est jamais refermée pour moi et pour le club de l’ASB. (Pierre Lacans est décédé le 30 septembre 1985)

 

Michel Fabre, ancien trois-quart aile et buteur de l’AS Béziers est champion de France à six reprises (1977,1978,1980,1981,1983 et 1984), et détient un Challenge Du-Manoir (1977, finaliste en 1978, 1980 et 1981).
Il détient également le record du nombre de points marqués sur un seul match (44 points) et du nombre d’essais inscrits sur une rencontre (11 essais) le 16 décembre 1979 face à Montchanin (100-0). Il est international à 6 reprises (1981/1982).

 

Maxime GIL
© Tous droits réservés / Mai 2014

Crédit photos: Collection personnelle Michel Fabre

Commentaires Facebook