Romain Brison (coach des espoirs de l’ASBH) : « Aider les jeunes à gagner leur place chez les grands »

01/05/2021
Rémy Rugiero
Dorénavant sur le bord des terrains, Romain Brison endosse de nouvelle responsabilités à l’ASBH (crédit photo : Hubert de Juvancourt)
 
Romain Brison, de retour au club après avoir porté le maillot Rouge et Bleu durant deux saisons, est en charge des avants pour les espoirs de l’ASBH. L’occasion d’évoquer cette fin de saison avec une qualification à aller chercher et les progrès entrevus durant la compétition.
 
Romain, pour commencer revenons sur le dernier succès acquis la semaine dernière face à Valence-Romans, avec un bonus offensif à la dernière seconde ?
C’est vrai que Valence-Romans s’était déplacé avec de belles intentions, c’est une grosse équipe que je connais bien. On a connu un petit passage à vide en début de deuxième période qui aurait pu nous coûter cher, mais l’état d’esprit de l’équipe a permis d’aller chercher ce bonus offensif sur la dernière touche à 5 mètres de la ligne. C’est à souligner et ça prouve que les garçons ne lâchent rien.
 
Du coup se profile un match à trois pour la première place avec Oyonnax et Narbonne que vous allez prochainement rencontrer ?
Oui d’autant que la défaite d’Oyonnax ce week-end relance cette course. La configuration est simple : il faut gagner les deux prochains matchs du championnat. La semaine prochaine prochaine contre Oyonnax puis on enchaînera avec un derby face aux voisins narbonnais. Les espoirs ont vraiment besoin de votre soutien si les conditions sanitaires le permettent.
 
Sans tirer un bilan à quelques encablures de l’issue de la saison, le parcours est satisfaisant ?
Complètement, en sachant que si nous n’avions pas eu le soucis administratif (retrait des 7 points), nous serions premiers. Nous ne comptabilisons que deux défaites dans la compétition : celle notamment de la première journée puis à Oyonnax dans les arrêts de jeu. Face à des formations huppées dans cette catégorie, la moindre erreur se paie cash. Le déroulé du championnat a été régulièrement tronqué avec la crise sanitaire et les coupures imposées.
 
Il a fallu composer également avec quelques blessures et la mise à disposition de certains garçons avec l’équipe première ?
On a su gérer ces moments et s’adapter en remaniant le groupe aux bons moments; les joueurs n’ont pas été avare de travail. Nous avons à notre disposition un groupe de qualité. Côté staff, nous sommes là pour régler les petits détails. Nos jeunes ont pris leur destin en main et ils parviennent sur le terrain à créer les conditions pour se donner le droit d’y croire et d’aller chercher cette qualification.
 
« Je prône la prise d’initiatives, le moindre détail a son importance »
 
Existe-il une marge de progression pour cette cuvée d’espoirs 2021 ?
Beaucoup de joueurs visent le monde professionnel, il y a forcément une marge de progression car la marche est haute. Mais on travaille pour les voir réussir. J’essaie de proposer des séances de technique individuelle en dehors des plages d’entraînement collectif, afin de répondre à leurs besoins et de peaufiner les petits détails. J’apprécie le fait qu’ils en soient demandeurs, c’est la preuve qu’ils veulent évoluer.
 
 
De facto, sont-ils nombreux à pouvoir franchir ce fameux palier pro/espoir ?
Certains ont déjà pu monter en première, intégrer l’entraînement. Parmi eux, quelques uns ont pu disputer des rencontres professionnelles. Bringuier, Lalevée, Fincham et tant d’autres. Sans parler d’Espeut qui ne redescend plus maintenant, il a gagné sa place avec les grands. C’est formidable d’observer cette confiance placée en eux. Il faut dire que nous avons la chance d’avoir un staff pro, qui est très sensibilisé à la formation. Pour les jeunes, le plus dur sera de s’inscrire dans la durée et ce sera le fruit d’un travail quotidien.
 
Malgré la sanction administrative des 7 points, le groupe n’a jamais lâché, jusqu’à puiser mentalement des ressources pour écrire sa propre histoire ?
C’est exactement çà, mon credo et celui du staff c’est de leur dire d’aller se chercher de beaux moments. Depuis Juillet et la préparation, on aura connu des hauts et des bas. Mais je sens qu’ils ont envie d’aller loin en se mettant ce défi en tête.
 
On connaît le joueur mais de quel bois est fait Romain Brison en tant que coach ?
J’accorde beaucoup d’importance à l’humain. Comme quand j’étais joueur. C’est ma première motivation, quand tu crées un groupe et les conditions qui vont avec, tu peux aller chercher n’importe quel adversaire. A mes yeux c’est une certitude. Après sur la technique, je m’inspire beaucoup des autres sports et j’accorde une grande importance aux détails, le collectif en bénéficie par la suite. Ensuite il y a un travail d’analyse et de mise en situation pour permettre aux joueurs de s’exprimer. Je prône la prise d’initiatives, elle doit faire partie intégrante de leur formation. Un joueur de haut niveau, c’est un joueur qui est capable d’analyser, de prendre la bonne décision et agir en une fraction de seconde.
 
Que ferez-vous l’année prochaine ?
Le club a fait le choix de passer la main à Sam Nouchi, qui prendra en charge l’entrainement des avants espoirs l’année prochaine. De mon côté, je m’occuperai de la catégorie Crabos, je reste donc au club car j’aime Béziers.
 
Tags: ASBH,