Simon Chevtchenko (ASBH) : “Hâte de disputer la rencontre”

27/10/2017
Rémy Rugiero

Simon Chevtchenko titulaire au centre de l’attaque biterroise ce soir face à Narbonne

Un derby Béziers/Narbonne, cela représente quoi à vos yeux ?
C’est des rencontres que je joue depuis les catégories cadets ou Crabos, c’est toujours le match le plus important de la saison. Plus que contre Carcassonne ou Perpignan, c’est le véritable derby du coin. C’est une rencontre dont j’ai hâte de disputer et que je crains également.

La passion reste toujours intacte auprès des supporters, l’avez vous ressentie cette semaine ?
C’est vrai que lorsqu’on croise les gens dans la rue, mes frangins ou ma famille, on sent un peu plus d’effervescence autour du match. Pour moi c’est normal, c’est la partie de l’année qu’il ne faut pas perdre. Pour ma part, je ne suis pas trop sorti pour rester bien concentré sur ce soir et se focaliser comme il se doit sur le derby.

Narbonne est en souffrance actuellement, votre avis sur la formation audoise ?
J’aurais préféré qu’ils remportent leur dernière opposition face à l’USAP pour se donner un peu d’air. Du coup, ils ont attaqué une semaine difficile et on a vu comme tout le monde dans la presse que les entraîneurs avaient pris du recul. Donc si le groupe arrive à se recentrer sur lui-même, en proposant du combat il n’en faut pas plus pour piéger l’équipe qui reçoit. Notre défi sera d’imposer notre jeu pour espérer remporter la victoire.

“LE MATCH DE L’ANNÉE”

Quels sont les atouts des visiteurs ?
C’est une équipe qui s’est bien renforcée à l’intersaison. Quand vous voyez Hosea Gear et Stephen Brett et bien d’autres débarquer dans l’Aude, ils ont clairement l’équipe pour jouer la première partie du championnat. Après, la mayonnaise n’a peut-être pas prise avec le staff je n’en sais rien, on ne vit pas au sein du groupe. J’estime que Narbonne a le potentiel en terme d’effectif pour jouer beaucoup plus haut.

Le fait que Narbonne soit en “auto-gestion” rend t’elle cette équipe encore plus imprévisible ?
J’ai le souvenir que nous concernant, on avait connu la même situation contre Dax en Décembre 2016 et que cela nous avait pas trop réussi. On s’était retrouvé dans une situation dangereuse car on n’avait pas réussi à reprendre le dessus. Donc en connaissant le contexte, je pense que Narbonne va se concentrer sur les basiques du rugby que sont le combat et la détermination dès le coup d’envoi.

Propos recueillis par Rémy RUGIERO

Commentaires Facebook