Sébastien Logerot (entraîneur des arrières de l’ASBH) :”Voir les trois-quarts s’affirmer encore plus”

29/08/2019
Rémy Rugiero

Sébastien Logerot, entraîneur des lignes arrières, revient sur ce début de saison. Impatient de retrouver son public avec ses joueurs, il dévoile ses ambitions de jeu et compte bien s’appuyer sur un groupe réceptif à ses prérogatives.

⇒ L’actualité tout d’abord, c’est la requalification de Maxime Veau, après le carton rouge de Perpignan ?

C’est un soulagement effectivement, vous avez vu les vidéos par vous-mêmes, cette sanction était sévère. On est heureux qu’il puisse participer à la rencontre de demain, il sera certainement revanchard aussi. Maintenant l’objectif, c’est de se projeter vers Valence-Romans. On a montré du caractère à Perpignan, il y a aussi de la frustration qui j’espère sera mise en œuvre sur le terrain.

⇒ La première réception à domicile face à un promu ressemble à un piège tendu ?

Les joueurs sont très excités et déterminés, on sent cette envie. On attend d’eux une réponse collective sans que chacun joue sa partition. On connaît l’adversaire, qui s’est bien renforcés à l’intersaison. ChouvetSailiLorée et bien d’autres sont arrivés et apportent une plus-value. C’est une formation qui a surfé sur la Fédérale 1 la saison dernière, à nous de faire les choses dans l’ordre pour s’éviter une mauvaise surprise à l’image de cette première journée. Les retrouvailles avec notre public sont vraiment importantes.

⇒ L’ambition affichée de retrouver les largueurs est présente cette saison ?

On aimerait mettre en place un jeu aéré, avec plus d’alternances. Sans tomber dans du hourra rugby qui n’aurait aucune signification. C’est le message qu’on a fait passer aux joueurs. Et ne pas oublier les bases, sans combat rien n’est possible. J’espère que les trois-quarts vont continuer de s’affirmer, on a vu des prémices sur le début. Je souhaite qu’ils prennent leurs responsabilités sans se reposer uniquement sur les avants.

“LE JOUEUR QUI DÉBUTE DOIT SAISIR SA CHANCE”

⇒ Jeffrey Williams et d’autres joueurs symbolisent cette volonté de prises d’espaces en contradiction avec un jeu frontal élaboré autour de Jordan Puletua dans un passé ?

Jeffrey nous apporte cette fraîcheur, cette envie d’envoyer vers les extérieurs, il est très demandeur. C’est un élément déclencheur dans cette volonté de produire du jeu. Après il n’y pas que lui, Thomas Zénon est une bonne surprise, je pense aussi à Roméo Ballu, Wesley Douglas, Tomas Munilla qui amènent de la vitesse comme bien d’autres. On privilégie la vitesse dorénavant.

L’un de vos objectifs, c’est de montrer un autre visage à domicile par rapport à la saison dernière ?

C’est surtout de faire un match plein. L’an passé, on est souvent restés sur notre faim à domicile sur nos prestations. C’est vrai que seul Biarritz est venu nous vaincre, mais souvent dans le vestiaire, c’était du soulagement après le match. Par du courage et un certain état d’esprit. Pas tout le temps par le jeu. Demain, il faut respecter l’adversaire car il sera coriace. Autant la semaine dernière, il n’y avait aucune forme de pression, que vendredi soir il y aura obligation de résultats. 

⇒ L’effectif aura t’il des retours en terme de blessés ?

On a véritablement de la chance d’avoir une infirmerie quasi-vide. Forcément, il y a beaucoup de déçus dans la composition de l’équipe. D’un autre côté ça tire les garçons vers le haut. On juge aussi la qualité des entraînements. Les mecs sont évalués sur toutes ces périodes, donc nous aurons de la concurrence, du turn-over dans les équipes alignées. On a dit aux joueurs qui débuteront demain qu’ils étaient chanceux par rapport à leurs partenaires. La semaine d’après ça sera une autre histoire, tout cela est palpitant, mais le principal, c’est que demain, nous ne passions pas à côté de ce rendez-vous.

Propos recueillis par Rémy RUGIERO.

Commentaires Facebook
Tags: ASBH,