RUGBITERRE DE MERDE

13/10/2018
Sébastien
Hier soir, à Colomiers, Rugbiterre a encore une fois, depuis 10 ans, déplacé les supporters biterrois au soutien des Rouge et Bleu. Si tout ne s’est pas bien passé sur la pelouse, en coulisses, il en fût de même. Mais ça, ça ne passe pas.

 

Ce titre provocateur n’est pas le fruit de notre réflexion pour faire réagir. Mais bien la phrase de trop prononcée hier soir, dans notre propre bus, qui nous pousse à réagir ce matin. A chaud.
Rugbiterre, c’est 10 années au soutien de l’ASBH, et surtout, aux cotés des supporters, qu’ils soient adhérents ou non. Pour adhérer, chaque supporter paye sa cotisation 10€, pour obtenir le droit à des avantages (et notamment 2 places ASBH offertes) et un cadeau. Et des tarifs TRES avantageux sur les déplacements. Mais surtout, soutenir notre club de coeur.
Certains s’imaginent qu’en plus de ça, nous devons tout accepter.
Le respect est le sentiment qui porte à accorder à quelqu’un de la considération en raison de la valeur qu’on lui reconnaît.

Pour information, sur le seul déplacement à Colomiers, nous avons dépensé près de 500€ pour permettre à 70 supporters de partir à coûts réduits.
Mais apparemment, après 10 ans, ce n’est pas assez. Il en faut toujours plus. Toujours plus d’assistance, de liberté, de non-respect, d’incivilités, de mépris, pour nos bénévoles qui se cassent le cul année après année pour permettre un soutien sans faille aux biterrois.

Aujourd’hui, on dit STOP.
STOP à tout ce mépris, aux critiques gratuites, aux remarques déplacées, au manque de respect à notre association, nos bénévoles, nos partenaires, nos adhérents qui nous suivent depuis tant d’années, à notre transporteur qui récupère un bus dégueulasse, au Bureau qui dirige Rugbiterre pour en faire la 1ère association de supporters de rugby de PRO D2.
Ce que nous avons vu, entendu hier, est tout simplement intolérable et inacceptable, depuis le départ jusqu’à l’arrivée. Néanmoins, nous ne sommes pas dupes. D’autres se réjouiront de ce titre volontairement provocateur.

Si une poignée de supporters n’est pas capable de respecter un minimum le sens collectif de notre travail, mais surtout les personnes qui permettent tout ce qui est entrepris au quotidien, nos valeurs et notre disponibilité au profit de supporters comme nous, Rugbiterre n’a plus rien à faire dans l’environnement biterrois. 

En tant qu’association, nous mettons notre développement et notre force collective au service des supporters. Nous sommes un moyen pour les supporters de suivre par tous les moyens dont nous sommes capable, l’AS Béziers-hérault.

Sans bénévole, aucune association ne peut exister. Et à Colomiers, ce vendredi soir, la limite a été franchie. Aujourd’hui, nous sommes consternés, abattus, dégoutés.

A bon entendeur.

Commentaires Facebook