Pierre Bérard (arrière ASBH) : “On s’est concentrés sur nous, le maître-mot c’est l’humilité”

14/11/2019
Rémy Rugiero

L’arrière Biterrois s’est confié avant la réception décisive des Charentais, demain à 20h00 au Stade Raoul-Barrière. Entre la prise de conscience collective, la mauvaise passe actuelle et les efforts à fournir pour retrouver un contenu digne de ce nom, Pierre Bérard explique qu’il est désormais temps de passer aux actes. 

⇒ Dans quel état d’esprit se trouve l’équipe avant d’affronter Soyaux-Angoulême ?
Pierre Bérard : “On se pose des questions depuis le match à Biarritz, on s’est donc remis au travail. Le maître-mot, c’est l’humilité. Retrouver le collectif, d’éviter de s’éparpiller ou de sauver individuellement la patrie. Les entraînements ont montré que l’équipe voulait aller dans le même sens. Mais ça ne reste que de l’entraînement. On a regardé nos adversaires à la vidéo, ils effectuent un gros début de saison. On a déjà perdu notre joker face à Colomiers à domicile, le public nous l’a bien fait savoir à la fin du match. Aucun faux-pas ne sera acceptable à la maison dorénavant.”

⇒ L’aspect mental entre en compte particulièrement en cette période de disette ?
PB : “Comme dans tous les sports, on préférerait gagner en faisant du beau jeu. On s’est vraiment concentrés sur nous-mêmes, en essayant de construire quelque chose. On a les cartes en main, de réussir notre entame également. On a déjà montré un autre visage à Grenoble, on s’est dit qu’on allait continuer sur ce chemin, tout en gardant cette agressivité nécessaire.”

“On doit répondre présents, moi le premier, on n’a plus droit à l’erreur”

⇒ Il manque un ou deux franchissements, une action d’éclat pour retrouver la stabilité ?
PB : “Oui ça nous mettrait dans l’avancée, tout comme un plaquage offensif ça donne de la confiance autour. On a manqué de précisions quand on traversait, on n’arrive pas à conclure pour aller au bout. Que ce soit sur une mêlée à 5 mètres, une pénaltouche, un turn-over, toutes les situations sont bonnes pour enfoncer le clou. On ne peut plus se permettre de ne pas scorer dans ces moments.”

⇒ Quels seront les atouts d’Angoulême et comment les contrer ?
PB : “Ils possèdent un bon paquet d’avants, performant et des lignes arrières qui jouent libérées. On a vu qu’Ugalde était une pièce maîtresse de leur jeu. Ils sont certainement plus en confiance que nous à cette période, avec nos trois échecs consécutifs. On assume. Donc on va éviter de parler des autres, de faire des déclarations. On a dit qu’on allait se taire et travailler, tout le monde attend demain soir pour démontrer que Béziers ne fera plus d’autres faux-pas. J’espère que tout le monde, moi le premier, on répondra présent pour le reste de la saison.”

Propos recueilles par Rémy RUGIERO.

Commentaires Facebook
Tags: ASBH,