L’ASBH ne s’était plus imposée contre Brive depuis… 21 ans

28/01/2019

Vendredi 25 janvier 2019, l’ASBH s’est imposée contre le CA Brive Corrèze (29-20), lors de la 19e journée de ProD2. Un 10e succès consécutif à domicile qui met fin… à deux décennies de disette face aux Coujoux.

C’est à croire qu’ils ne partiront pas sans avoir battu toutes les équipes de France et de Navarre que Béziers n’a plus fait tomber depuis au moins 20 ans. David Aucagne et David Gerard, certainement sans le savoir, ont dirigé l’équipe biterroise qui s’est imposée pour la première fois face à Brive depuis… le dimanche 28 décembre 1997.

LIRE AUSSI : Chronique de la Rambarde : l’ASBH affirme ses convictions..

LE FESTIVAL AU PIED DE CAMBERABERO

Cette rencontre de la 11e journée du championnat de France de première division avait été avancée pendant les fêtes de fin d’année. La raison ? Le CAB disputait tout simplement la finale de coupe d’Europe de rugby le samedi 31 janvier 1998, week-end initialement prévu pour la rencontre entre les deux formations.

Devant 9500 personnes, l’ASBH affronte donc le futur malheureux finaliste européen. Et ne se prive pas pour s’offrir un succès de prestige. Mis sur de bons rails par un essai de Sébastien Bruno avant la mi-temps (37e, 16-6), consolidant l’avance au score acquise grâce aux deux pénalités de Didier Cambérabéro (17e, 22e) et au drop de Julien Laharrague (24e).

Les Biterrois, coachés par Richard Astre, s’assurent un succès dès le retour des vestiaires grâce au deuxième essai, signé de Steven Hall (51e). Cambérabéro terminera le travail au pied avec deux pénalités (56e, 62e) ainsi qu’un drop (59e), portant son total à 19 pts. Béziers s’impose 32-16.

Sébastien Bruno avec Béziers face à Brive, le 28 décembre 1997 (32-16). Archives Rugbiterre

UN CONTEXTE DELICAT

Un résultat victorieux dans un contexte pourtant tendu entre les joueurs et l’ancien demi de mêlée champion de France. Depuis le mois de novembre, le groupe est en fronde contre son entraîneur. Il restera en charge de l’équipe première jusqu’en février, avant de devenir directeur sportif, Patrick Fort et Diego Minarro prenant en charge le groupe. Quelques semaines plus tard, le 24 avril 1998, c’est le président, Gilbert Lautier, qui annonce qu’il va lâcher les reines du club. 

Malgré des complications en interne, les Biterrois se sont offerts un succès de prestige. Le dernier à La Méditerranée face aux Corréziens qui étaient revenus, depuis, deux fois à Béziers. Le 21 janvier 2005, en Top 16 (21-21) et plus récemment, le 26 août 2012 (20-27) lors de la 1ere journée de ProD2.

Une nouvelle fois, David Aucagne et David Gérard font donc tomber une date symbolique : après 39 ans sans succès à Agen, 38 ans à Perpignan, 36 ans à Biarritz et 33 ans à Carcassonne… Et pour l’anecdote, l’actuel pilier droit Quentin Samaran naissait deux jours après, le 30 décembre 1997.  

LIRE AUSSI : L’ASBH n’avait plus gagné à biarritz… depuis 36 ans

Maxime GIL

Commentaires Facebook