David Gérard (entraîneur ASBH) : “Voir du monde au stade pour remercier les garçons”

13/04/2018
Rémy Rugiero

David Gérard et tout le staff tournés vers la rencontre face à Nevers avant d’envisager la suite des événements

⇒ Nevers qui se présentera dimanche au complet, l’équipe devra conserver son état d’esprit actuel pour aller chercher un barrage à domicile sous condition d’un succès bonifié ?

Il va falloir faire un grand match, plein dans son intensité, envoyer du jeu partout. C’est une rencontre tellement importante, au-delà du résultat sportif. Dire au revoir à des joueurs de notre effectif, cela prédomine sur d’autres éléments. C’est ce qui nous ressemble en fait, l’aspect humain. Nous savons quel que soit le résultat, l’aventure se poursuit. Soyez sûrs que l’on fera tout pour remporter la victoire, mais sans oublier le souhait que les mecs finissent bien devant leur public et leur famille. Je suis persuadé que la Méditerranée va leur réserver une belle fête, tout le groupe le mérite.

⇒ L’aspect humain et l’approche globale semblent essentiels dans votre organisation. Une des raisons qui peuvent expliquer l’excellente tendance ?

J’estime qu’on propose un bon rugby actuellement, stratégiquement c’est plutôt cohérent. Le groupe fait preuve de maîtrise au fur et à mesure des semaines. Nous essayons de pratiquer un jeu qui s’adapte aux conditions et à l’adversité. C’est un constat alors qu’auparavant, nous n’étions pas en capacité de l’effectuer. C’est vrai que si vous rajoutez les relations avec les joueurs, perpétuelles et continues, le cadre qu’on souhaite mettre en place depuis le début, bien sûr qu’avec des résultats c’est génial. Mais nous rentrons dans une zone de turbulences, ce sont les derniers matchs et tout le monde souhaite les disputer. Pour les avants je fais des choix, on laisse des supers mecs de côté, mais le sportif doit primer même si cela n’est jamais facile.

“VOIR DU MONDE AU STADE POUR REMERCIER LES GARS”

⇒ Éviter le piège de la décompression également face à Nevers après la qualification, pour préparer avec sérieux le barrage quelle que soit l’issue ?

J’aimerais bien qu’en terme de concentration pour les gars, cela ne soit pas effectivement le prochain barrage dans 10 jours mais bien celui face aux Nivernais. Justement le duel de dimanche peut nous donner une chance inouïe de recevoir un quart de finale à la maison. En allant plus loin, j’estime que notre prestation face à Nevers peut nous influencer sur la suite. Quel que soit l’adversaire et le lieu, on ne pourra pas espérer être à notre avantage en barrages, si nous effectuons un match exécrable dimanche. On génère de la confiance depuis quelques temps, il faut continuer ainsi, pousser la machine au maximum. Battre Nevers ne sera pas si aisé que ce que l’on veut bien nous dire.

⇒ Sur quoi s’appuyer justement pour vaincre les visiteurs et avoir le sentiment du devoir accompli avant de regarder la concurrence ?

Tout d’abord les contrer devant, car en conquête c’est vraiment solide et ils sont dominateurs depuis quelques semaines dans ce secteur de jeu. Défensivement, être prêts ensemble, respecter les consignes. Parmi leurs arrières, ils possèdent des éléments capables de tout notamment Josaia Raisuqe, Nasoni Naqiri et le retour de Conor Trainor. Individuellement, ils possèdent ces joueurs qui peuvent changer le cours d’une rencontre. Collectivement, il va falloir faire preuve d’une maîtrise et d’une agressivité dans le bon sens pour les perturber. Je reste persuadé qu’ils viendront avec des intentions, dans l’optique de construire déjà leur future saison. On sait ce qu’il nous attend, à nous d’y répondre en conséquence.

Propos recueillis par Rémy RUGIERO

Commentaires Facebook