Conférence de Presse : trésorerie, bénéfice, partenariats, l’été tumultueux de l’ASBH

24/06/2019
Rémy Rugiero

La mairie avait convoqué la presse pour communiquer les dernières décisions prises concernant l’ASBH, Robert Ménard en chef de cérémonie autour de son adjoint aux sports Gérard Angeli, Pierre-Olivier Valaize président de la SASP du club et Louis-Pierre Angelotti le promoteur immobilier. De quoi confirmer certaines rumeurs persistantes, l’information notable d’un déficit de trésorerie et de l’appui des institutions dans les installations sportives du Stade Raoul Barrière.

LA MAIRIE A INVESTI 4 MILLIONS D’EUROS DANS LE STADE EN 2 ANS

D’emblée, le premier magistrat de la ville se veut consensuel. “Je ne m’occupe pas tellement des affaires du club, pas plus que mon adjoint ici présent. Ce club représente beaucoup pour tous les Biterrois”. Voici pour la présentation d’usage, classique. Mais les chiffres ont commencé à être distillés au fur et à mesure des minutes, une façon d’entrer dans le vif du sujet. “Il me semble qu’aujourd’hui une nouvelle étape a été franchie. Comme vous pouvez le constater le chantier du stade suit son cours. 4 millions d’euros furent consacrés à diverses améliorations dont la pelouse à venir. Nous aurons un outil d’envergure pour l’avenir. Le football restera également, c’est décidé qu’il soit en national ou non. Après les constations du maître d’œuvre, passons aux éléments pour lesquels la mairie a provoqué ce RDV : “A mes yeux, le club avait besoin de deux choses. Parfaire le redressement des comptes ainsi que régler les soucis de trésorerie. Les actionnaires du club et le groupe Angelotti apporteront chacun un million d’euros qui permettront d’asseoir définitivement les comptes. Des mots qui résonnent dans la salle, une situation apaisée alors que certains doutes auraient pu être de mise ? “La ville a amené les 300.000 euros restants”. L’addition est salée, si vous sortez votre calculette, c’est pas moins de 2,3 millions d’euros qui auront servi à éponger ce montant abyssal.

Robert Ménard s’est engagé à poursuivre les travaux au sein du stade, au niveau des loges (dont on nous annonce leur remplissage effectif pour le début de saison) et la reprise de la tienda à son emplacement initial et dont la direction du club espère une entrée conséquente chaque saison. La tienda et sa construction sera chiffrée autour de 1,5 millions d’euros que la ville prendra à sa charge (1,8 millions d’euros au total avec la subvention des 300.000 votée dernièrement pour cette saison). L’idée selon le maire, d’après le club qui a effectué une projection, c’est de sortir chaque saison une marge de 400.000 euros de bénéfice qui viendrait couvrir certains besoins. Des chiffres qu’il conviendra de vérifier sur la durée, d’autant que l’édifice n’est pas prêt d’être réalisé, faute d’études obligatoires sur les gênes et autres bruits qui pourraient être constatés. La mairie a cependant posé certaines conditions. Après tout, c’est l’argent du contribuable qui est injecté. Le Maire et Mr Angelotti seront présents au conseil de surveillance pour veiller à la bonne utilisation des deniers. Une façon détournée de poser un regard sur les actions en cours. Une première au sein du club, le sentiment dont Robert Ménard souhaite une transparence totale, surtout après de tels émoluments au passif de l’ASBH. Et que cet argent public soit utilisé à bon escient.  

PIERRE-OLIVIER VALAIZE :”LE CLUB VA FAIRE DES BÉNÉFICES CETTE ANNÉE”

Le président Valaize prend le relais en annonçant sa satisfaction du travail en amont effectué pour assainir les finances. “Les actionnaires sont présents plus que jamais au sein du club. J’étais au téléphone avec Cédric Bistué avant la conférence, qui s’excuse de son absence. Malgré certaines mauvaises langues, il est toujours présent et aussi passionné. Nous sommes arrivés à une situation incertaine. Chaque année depuis 7 saisons, les actionnaires ont comblé les déficits à la hauteur de 800.000 euros allant parfois jusqu’au million. Ce n’est plus possible et nous devons créer des ressources supplémentaires. La création de nouveaux outils est apparue indispensable. Pour le développement de l’ASBH, assurer sa pérennité, il faut trouver un certain équilibre. Et de poursuivre son explication en évoquant une surprise : “Le club va équilibrer les comptes et faire un bénéfice”. Des mots qui tranchent avec la relative inquiétude soulevée sur d’importants problèmes de trésorerie. Il rajoute : “Néanmoins au 30 juin à la clôture des comptes, il nous manquera 1 million d’euros de trésorerie. Jeu d’écritures, investissement différé ou bien simple communication ? L’avenir le dira. 

L’occasion pour le président Valaize d’appuyer le soutien du groupe Angelotti. “Il y aura dorénavant une marque ASBH-Angelotti. Sous le logo du club précisément.” Peut-être une façon de remercier le promoteur immobilier sur ses engagements alors qu’un naming était dans les clous il y a encore quelques semaines. Un partenariat établi pour les 5 prochaines années. Louis-Pierre Angelotti prend à son tour la parole. S’appuyant sur le local et ses aides auprès des divers clubs, le groupe Angelotti a décidé d’apporter le million d’euros manquant en plus des aides habituelles. Le nouveau logo qui sera sur toutes les communications dorénavant et qui peut interpeller sur l’identité pure et dure. Les supporters auront loisir de l’apprécier ou non à sa juste valeur. Le promoteur immobilier se félicite du partenariat, et n’exclut pas d’être prépondérant sur la suite pour aider à la gestion et à la progression du club, même “s’il exclut d’être actionnaire dans le club préférant laisser la place à l’actuelle direction”.

QUESTIONS-RÉPONSES

2,3 millions d’euros injectés, le recrutement sera t’il impacté ?
Président Valaize :”Cela ne changera pas grand chose, nous aurons un coup d’avance sur ce qui a été mis en place en interne. Nous avons un vivier énorme et nous ne sommes pas obligés d’aller chercher uniquement des joueurs Top14. Les infrastructures seront compétentes, outre le sportif qui reste prioritaire, d’autres annonces seront effectuées (projet 2021, la semaine prochaine).”

Comment expliquer un trou de 2,3 millions d’euros alors qu’un bénéfice est annoncé ?
Président Valaize :”Avec le bénéfice dégagé au dernier semestre, nous avons pu épuré une grande partie de cette somme. Le club avait un plan sur 6 ans de remboursement qui aujourd’hui est intégralement acté. Ce n’est pas un trou, c’est un déficit de trésorerie. Certaines subventions sont versées tardivement, les droits TV courant Octobre. Au final il y aura un décalage, puisque qu’une grande partie de la trésorerie nouvelle sera encaissée”
Robert Ménard :”Cela fait 5 saisons que le club m’explique ces problèmes de trésorerie. Il faut arrêter ce système, le club doit s’occuper de son développement. On donne les moyens de générer du positif dorénavant. Béziers n’est Toulouse, Lyon ou Clermont. Donc tout le monde s’est mis d’accord aujourd’hui et le club doit repartir sur de bonnes intentions.”

L’alerte de la DNACG est-elle liée à ces difficultés financières ?
Président Valaize :”Indirectement oui car on nous a reproché des encaissements tardifs du privé. Nous avions annoncé rapidement notre certitude de récupérer les points de pénalité car la situation allait être régularisée. C’était un moment difficile à passer mais entre l’appel et la décision, les sommes furent encaissées et l’instance a validé en suivant.”

Une pétition est lancée sur les réseaux sociaux (260 signatures à l’heure actuelle) à votre encontre, votre avis sur cette défiance ?
Président Valaize :”C’est normal que ces personnes soient énervées d’un côté, car nous ne pouvions communiquer sur tous ces sujets. Les négociations en cours, c’est difficile d’expliquer. De l’autre, on finit 7 ème du championnat, la saison n’a pas été catastrophique. J’avoue qu’on s’est pas forcément régalés, c’est un fait. C’est ce que j’ai demandé au manager général, de faire en sorte de retoruver ce plaisir de jouer qui nous a fuit cette année. Peut-être que la frustration des supporters réside ici. Les premiers mots pour la reprise étaient dans cet esprit. Je suis prêt à les recevoir, encore faut-il savoir qui est derrière cette pétition anonyme. Si la solution était de mettre la tête des dirigeants dans la balance pour que le club s’installe plus haut, on le ferait dès demain matin. Personne ne s’est présenté, Ageas n’a jamais voulu acheter le club, mais juste nous accompagner. Kubota n’a jamais voulu acheter le club également. Le projet aujourd’hui est d’être cohérent sportivement et financièrement pour les années futures.”

Quelles sont les véritables ambitions du club aujourd’hui ?
Président Valaize :”David Aucagne le manager général dévoilera les contours (conférence prévue lundi prochain). Nous les actionnaires et moi le premier avons été peut-être moins au chevet du quotidien, moins autoritaire quand il le fallait et on devra rectifier le tir à ce sujet. Nous avons perdu un temps précieux pour récupérer ces 3 points aussi. Pour maintenant, nous allons attendre comment se passe le début du championnat. Nous aurons la possibilité d’avoir des jokers après la coupe du monde. Nous n’avons pas grillé tout le budget à cette attention. Nous verrons si nous avons effectué des erreurs sur certaines recrues ou pallier à des blessures importantes. Nous annoncerons véritablement notre ambition après les deux premiers blocs et nous verrons bien où nous en sommes.”

Quelques indiscrétions également avec la tenue de la rencontre amicale face au Stade Toulousain qui devrait se dérouler le Mardi 13 Août à Sauclières. Information sur Roméo Ballu, touché sérieusement au genou et qui doit passer un IRM de contrôle. Selon la gravité ou non, l’ailier biterrois pourrait être remplacé numériquement dans les prochaines semaines. Un pilier sud-africain et un profil 10-12, où 5/8 ème pour les puristes pourrait être validé par David Aucagne prochainement. La semaine prochaine, la presse sera conviée à deux reprises, la première pour la partie sportive, la deuxième pour l’annonce définitive du projet 2021. L’été s’annonce encore studieux chez les Rouge et Bleu, qui ont repris le chemin des entraînements hier matin avec Sébatien Logerot et Gaby Bocca aux manettes sous l’égide de David Aucagne.

Avez-vous été rassurés par ces annonces ?

View Results

Rémy RUGIERO

Commentaires Facebook
Tags: ASBH,