Chronique de la Rambarde : soirée de gala à Sauclières

12/08/2019
Rémy Rugiero

Après avoir vaincu Carcassonne (21-17) en Agde lors du préambule de la première rencontre amicale, les Rouge et Bleu enchaînent avec la réception du champion de France Toulousain, qui vient rendre visite aux Héraultais dans l’antre de Sauclières. Une affiche alléchante, nostalgique, mais surtout idéale pour monter en régime et proposer un contenu de qualité face à des adversaires aussi prestigieux. Peu importe le résultat, il conviendra d’observer les bienfaits d’une préparation axée sur la vitesse, credo annoncé cette saison par le staff de l’ASBH..

AFFINER LES AUTOMATISMES

Une telle rencontre amicale représente une aubaine, et pas seulement pour le trésorier et les 4500 spectateurs annoncés (même si la perspective d’un duel à Raoul Barrière aurait attiré certainement une foule plus conséquente). L’opportunité de s’étalonner pour un groupe franchement rajeuni, délesté de quelques cadres, mais dont l’ossature est toujours de mise. Le Stade Toulousain quant à lui poursuit son intersaison à son rythme, après un coup d’essai réussi face au voisin columérin (21-12). Ugo Mola privé de nombreux internationaux pour la Coupe du Monde, doit déjà songer à toutes les éventualités afin d’entamer un Top14 toujours plus dense dans la défense du Brennus. Des aspirations lointaines des Biterrois, soucieux de poursuivre une préparation intense, avec pour objectif d’être prêts et disponibles pour le déplacement à l’USAP dans une dizaine de jours. Priorité à une large revue d’effectif, même si certains indices à des postes tendent à prouver quelques traits pour la future compétition. Notamment derrière, où la paire de centre Veau-Williams devrait être testé, attisant la curiosité d’une association qui peut défrayer la chronique si les éléments sont avantageux durant la saison. Notons également la puissante troisième ligne qui sera forcément sollicitée face à l’armada Haut-Garonnaise avec des garçons comme BarrèreMeafua et Wilkins. Si le capitaine Best revient aux affaires, c’est un XV de départ assez proche de celui qui pourrait démarrer à Aimé-Giral en ouverture du ProD2 avec des choix déjà établis.

Concernant les Toulousains, l’été est tout de même heureux même si aucun relâchement ne sera autorisé par un staff toujours soucieux d’emmener son effectif dans ses derniers retranchements. La part belle sera donnée aux espoirs encore une fois (comme contre Colomiers) afin de dégager des noms et de multiples solutions pour un Automne qui s’annonce de tous les dangers pour les détenteurs du Brennus. Mais à Sauclières, certains noms qui feront le déplacement se rappelleront au bon souvenir des supporters de l’ASBH. Parmi les 33 joueurs retenus, figurent Arnold, Gray, Castets, Tolofua, Axtens, Tekori, Galan, Kaino, Kok, Tedder, Bézy, Tauzin, Bonneval et Ahki excusez du peu ! Pour faire bref, les Toulousains n’ont pas galvaudé ce rendez-vous, qui devrait faire saliver plus d’un biterrois au coup d’envoi. Alors à quoi s’attendre ? Pour souvenir, les Rouge et Bleu avaient soutenu la comparaison face au voisin Montpelliérain à pareille époque la saison dernière sans démériter. L’importance est ailleurs, si le score ne vise d’aucune pression particulière, il vaut mieux insister sur le contenu proposé et les séquences que les Héraultais pourraient lancer dans un duel qui devrait être rapidement déséquilibré à la vue des forces alignées. Côté Béziers, quelques absences sans gravités (et par précaution) comme Tuineau et Porical qui ont connu le Top 14 feront défaut. Les périodes seront entrecoupées toutes les 20 minutes pour la récupération, mais la météo ne donne pas lieu de s’inquiéter sur une possible chaleur.

JAMIE HAGAN BITERROIS

La principale information réside aussi sur le retour de Jamie Hagan au sein de l’effectif Rouge et Bleu. Présent depuis de nombreux jours, jamais vraiment parti, il retrouve ses partenaires pour un galop d’essai d’une vingtaine de minutes afin de s’acclimater et prendre le wagon en route et signer une quatrième saison à Béziers. Décor à nouveau planté donc sur une opposition amicale déjà vue au début des années 2000, déjà à Sauclières, où les Rouge et Bleu avaient signé un succès (54-38), l’indulgence sera de mise avec pourquoi pas une sensation si les Biterrois dépassaient leur envie de bien faire, et s’accordaient à l’unisson vers un succès prestigieux. Mais qu’importe le résultat, qu’il soit négatif ou positif, la vérité et la seule pensée sera dirigée vers Perpignan pour la suite. S’éviter des blessures préjudiciables ou autres cartons inutiles, s’attacher à défendre en équipe et mettre à profit la moindre opportunité. Veiller à la conservation et peut-être à soigner l’occupation avec Latorre qui sera à nouveau scruté dès le début des hostilités. Et puis le plaisir. Celui de croiser le fer avec de redoutables compétiteurs, d’un bastion historique aux multiples Brennus, d’une cité rose qui a su se sortir de l’ombre en l’espace de deux saisons pour retrouver la lumière dans son palmarès et dans le cœur des amoureux du cuir. Et par la même occasion, faire passer quelques frissons de bonheur aux supporters, privés d’affiches symboliques au plus haut niveau depuis de trop nombreuses années, mais qui en l’espace d’une soirée, se verraient bien enfiler leurs costumes de gala, sur son 31 le clin d’œil est fait, pour recevoir avec toutes les considérations une immense formation. 31 ça sera aussi le nombre de Brennus alignés ce soir. qu’on se le dise. Messieurs, régalez-vous (nous)..

Probable XV de départ pour l’ASBH : Arroyo, Pinto-Ferrer, Fernandes-Best (cap.), Desroche-Barrère, Wilkins, Meafua-Bisman, Latorre-Tawalo, Veau, Williams, Zénon-Berard.

Rémy RUGIERO

Commentaires Facebook
Tags: ASBH,